webreader
 
Reply to this topicStart new topic
> Quelles sont les plantes toxiques et dangereuses en France?

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 21/06/2007, 23:19
Message #1
Quelles sont les plantes toxiques et dangereuses en France ?

Etape 1 - Les plantes mortelles

Les bouquets de fleurs des champs, les cueillettes de fruits des bois offrent une multitude de plantes que l'on ne connaît que très peu ou mal et qui peuvent s'avérer très toxiques, au point d'en être mortelles. Certaines des plantes potentiellement mortelles sont même vendues par les fleuristes et les pépiniéristes (sans aucun étiquetage quant à leur dangerosité).

Parmi les plus célèbres des plantes " tueuses ", beaucoup appartiennent à la famille des solanacées. Cette famille, celle de l’aubergine, la tomate, la pomme de terre… (dont les parties aériennes sont toxiques) regroupe de nombreuses plantes connues depuis des millénaires pour leurs " crimes " :

- lesbelladones (10 à 15 de leurs baies violacées tuent un adulte) ;
- les aconits (3g de racine de l’aconit napel, la plus toxique de notre flore, tuent un homme) ;
- les ellébores (dont la noire, appelée rose de Noël) qui, ingérées, font vomir, protection qui n’a pas lieu lorsque le poison pénètre par une blessure ;
- les ciguës (6g de la partie aérienne tuent, en moins de 6 heures) ;
- le datura (surtout dans le Sud), qui est aussi réputé pour rendre fou : l’une de ses substances, la scopolamine est le fameux " sérum de vérité ";
- la mandragore ; la jusquiame ; etc.


Outre cette famille, il reste, hélas, un grand nombre de plantes mortelles en France. Voici les plus fréquentes :

- les arums (tous toxiques, la plante comme les fruits), les anémones, la bryone,
- les chèvrefeuilles (surtout les fruits), le colchique (0,1% du poids en feuilles, soit 20g pour un enfant de 20kg, tue), la cytise,
- la digitale, l’euphorbe (sur les yeux, son latex peut rendre aveugle), le genouiller (ou grand muguet, fruits mortels pour l’enfant);
- le gui (dangereux dès 10 fruits), le lierre (feuilles irritantes, 2 à 3 baies causent des troubles chez l’enfant, plus le coma, la mort), l’if (entièrement toxique, sauf la partie rouge de la baie);
- les lauriers (sauf le laurier sauce, attention à ne pas les confondre ; les noyaux des baies sont le plus toxique, quant au laurier-rose, une seule feuille peut tuer un homme), le muguet (juste en mâcher un brin peut provoquer des troubles cardiaques), le pavot;
- le raisin d’Amérique, le ricin (3 à 5 graines/enfant, 20/adulte), les rhododendrons et azalées (et leurs miels), le tabac (50g de nicotine sont mortels, la dose d’un paquet de cigarettes)…




Etape 2 - Les plantes toxiques non mortelles

D'autres plantes, sans être mortelles, sont suffisamment toxiques pour provoquer des malaises graves ou, au mieux, très désagréables. De plus, certaines de ces plantes, qui vont être sans ou de peu d’effet sur la majeure partie de la population, se révèlent mortelles sur des sujets jeunes, fragiles ou allergiques.


Là encore, on retrouve des plantes extrêmement fréquentes dans les bois et les jardins (surtout dans les haies) :

- Ancolie (les graines sont les plus dangereuses).
- Chélidoine (latex de la plante) = irritant, surtout pour les muqueuses, peut aller jusqu’à paralyser la respiration.
- Fougère (le rhizome est toxique) = troubles gastro-intestinaux et nerveux.
- Fusain d’Europe = irritations digestives, hypertension, troubles neurologiques.
- Genévrier sabine = irritation des muqueuses, troubles nerveux.
- Houx (petit houx et houx commun, surtout les fruits) = troubles nerveux et digestifs, généralement sans gravité.
- Morelles (la noire et la grimpante, appartiennent aux fameuses solanacées) = céphalées, troubles digestifs et parfois neurologiques.
- Narcisses (tous, dont la jonquille, surtout le bulbe, mais aussi les fleurs) = troubles digestifs, nerveux et cardiaques.
- Sureaux (le sureau noir est comestible après cuisson) = troubles gastro-intestinaux, perte de connaissance.
- Tamier = troubles digestifs, fièvres et convulsions.
- Troène = nausées, parfois paralysie.

On peut ajouter une liste de plantes courantes qu’il est conseillé de ne pas consommer (généralement parce que leurs effets sont encore mal connus) : amaryllis, aucuba du Japon, boule de neige, buisson ardent, chrysanthème, clématite, c½ur de Marie, épine vinette, glaïeul, iris, jacinthe, liseron, marronnier, millepertuis, ½illet, pensée, pied d’alouette, pivoine, pois de senteur, primevère, vigne vierge…


Etape 3 - Quelles sont les précautions à prendre?

Attention, les deux listes ne prétendent pas être exhaustives. De plus, de nombreuses plantes d’intérieur, qui, d’origine exotique, n’apparaissent pas ici, sont également toxiques et mortelles. Quelques précautions sont donc à prendre, surtout avec des enfants.

Lorsque vous avez des plantes chez vous : vérifiez auprès de votre pépiniériste ou de votre pharmacien si elles sont sans danger. Dans le cas contraire, veillez à les mettre hors de portée des enfants et observez quelques précautions lorsque vous en prenez soin :

  • Lorsque vous jardinez, utilisez dumatériel réservé à cette activité (pas d’ustensiles de cuisine) et ayez toujours des gants. Pour les enfants, faites bien attention qu’ils ne portent pas leurs doigts au visage (surtout aux yeux et à la bouche) et qu’ils ne jouent pas avec les déchets végétaux (de nombreuses racines sont toxiques)
  • Lorsque vous vous promenez à la campagne : portez des chaussures fermées (ne serait-ce que pour les ronces et les orties) et prenez garde lorsque vous ramassez des plantes dont vous ne connaissez pas la toxicité.. Quant aux enfants, ne les laissez jamais sans surveillance : des jeux comme la dînette sont tellement plus amusants avec quelques baies bien colorées.

Si, malgré toutes ces précautions, un empoisonnement survenait, comment le savoir ? Généralement, des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissement, crampes, diarrhée…) et neurologiques (agitation, apathie, maux de tête, vertiges, évanouissement…) surviennent. On peut aussi observer un ralentissement de la respiration et de la circulation sanguine.


Quelle conduite devez-vous alors tenir ?
- Identifiez le poison en cause et le conserver (sans s’empoisonner soi-même).
- Appelez immédiatement le centre antipoison le plus proche (cf. liste).
- Si vous ne disposez pas d’un téléphone, essayez de faire vomir la personne intoxiquée ; évitez cependant de le faire en cas d’évanouissement ou de convulsions (risque d’étouffement).
- Si la personne est déjà évanouie, maintenez les grandes fonctions vitales (respiration et circulation) et envoyez chercher du secours : pompiers, SAMU, médecin le plus proche.
- Dans tous les cas, rincez la partie du corps ayant été en contact avec le poison (bouche, yeux, peau).



Conclusion

La toxicité de nombreuses plantes que nous rencontrons à la campagne, en forêt ou chez notre pépiniériste est souvent méconnue.

Sans dramatiser au sujet des risques, il convient de prendre quelques précautions qui peuvent sauver des vies. Le paradoxe est d’ailleurs que ces poisons peuvent se révéler des merveilles en médecine, comme le Taxol dans l’if, qui est une substance anticancéreuse.


Liens très utiles:
A la découverte des plantes...
L'éducation des enfants commence par celle des grands - N° utiles




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 21/06/2007, 23:25
Message #2
CITATION(Jack @ vendredi 22 juin 2007 à 00:19) *
- Chélidoine (latex de la plante) = irritant, surtout pour les muqueuses, peut aller jusqu’à paralyser la respiration.


Cela me fait penser quand j'étais tout jeune, je mettais de la chélidoine (le latex jaune) sur mes verrues: il y avait parfois une certaine efficacité.




Go to the top of the page
+Quote Post

ninie

Groupe: Membre

* 19/09/2007, 20:14
Message #3
salut Jack,
Didons tu t'y connais en plantes mortel ca fait peur, car moi qu'y ait un jardin je dois avoir peut etre ce genre de fleur. comment vérifier tu connais un site qui referencie ces plantes. merci d'avance!
Ps: est ce aussi dangereux pour les animaux?
merci et à bientot tongue.gif



ninie
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 20/09/2007, 09:12
Message #4
Salut Ninie happy.gif
J'aurais du le spécifier: ce topo bien fait a été l'oeuvre d'un internaute anonyme! En fait j'ai mis ce compte-rendu ici + quelques liens car je trouve que ça nous concerne tous. Ce topo m'a bien aidé pour reconnaître bien des plantes que je ne connaissais pas.
Ca fait des semaines que je désire aussi ouvrir un sujet sur les serpents, un autre sujet (pourtant important) que je connais mal (mes seules connaissances sont les "on dit" et ce que m'avait dit mon grand-père, alors...): comment reconnaître les orvés (simples lézards sans pattes!!!) mais aussi les couleuvres (innofensives) des vipères. Il y a pas mal de données sur le net, mais comme toujours il y a aussi pas mal d'intox, donc faire le tri n'est pas chose facile. Par exemple il y a des espèces de couleuvres que l'on a dans le coin, mais les tailles diffèrent par rapport aux descriptions données (ici elles ont une taille très petite??). Il faudrait que je me plonge dans des livres spécialisés avant de donner les seuls malheureux 2-3 liens trouvés et sérieux sur le net...

T'inquiète pas pour les animaux, ils "savent" mieux que nous quelles sont les plantes toxiques et les bonnes... wink.gif




Go to the top of the page
+Quote Post

ninie

Groupe: Membre

* 20/09/2007, 14:57
Message #5
Re
Pour les serpents c'est une bonne idée de sujets: mais le mieux c'est de renseigner cà a partir du printemps car là y'en pratiquement plus.
SInon remèdes de grand mère: tu mets de l'amoniaque pur tout autour de ta maison et jardin (si commemoi il est cloturé par un mur de pierre) cela les fais fuire et ca marche.
Pour preuve j'en ai eu aucune dans mon jardin cette année
Pour être plus écolo tu essai de recupérer des hérissons ils adorent tous ce qui reptiles. (le plus dur c'est de faire rester les herissons)

Ps: ou bien tu fais uriner tes amis dans ton jardin car ils supportent pas l'odeur, mais toi tu aura cette odeur tout l'été laugh.gif



ninie
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 20/09/2007, 16:56
Message #6
Oui tu as raison, je vais attendre le printemps: mon prochain sujet sera mon installation perso de cheminée bois: comment transformer une cheminée d'appoint en chauffage principal. Toi qui a fui devant les factures de chaudières fuel, ça devrait t'intéresser...

Merci pour tes idées pour faire fuir les serpents, maintenant je saurai pourquoi il y a plein d'hommes qui se soulagent près de chez eux! laugh.gif
J'avoue être plus emballé par tes 2 dernières solutions...la 1ère n'étant pas très écolo tongue.gif

Image attachée





Go to the top of the page
+Quote Post

ninie

Groupe: Membre

* 20/09/2007, 17:06
Message #7
Oui moi aussi je prefère la solution de l'herisson mais si tu trouve un moyen de les faire rester fait moi signe tongue.gif
Sinon dans mon fournil j'ai une cheminée, tu crois que c'est sans danger de sans servir sachant que ca doit fait un demis siècle qu'il n'a fonctionné. Et comment faire pour la deboucher sans faire trop de dégat?
Merci geotrouvetou wink.gif



ninie
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 20/09/2007, 21:32
Message #8
C'est pas le fait de ne pas s'en servir qui est gênant, mais plutôt les canalisations que font les souris entre autres, dans les murs et qui débouchent dans le conduit de cheminée...
Tu peux toujours essayer d'allumer la cheminée, mais il faut bien regarder si la fumée ne sort pas sous les tuiles ou dans les combles. J'ai déjà vu des chevrons couverts de goudron, il n'aurait pas fallu une petite flamme, sinon il n'y avait plus de maison!
Sinon je n'ai pas compris: tu veux déboucher quoi? La cheminée est condamnée?
Image attachée

Une digitale




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 20/09/2007, 22:56
Message #9
En fait Ninie tu as bien fait de poser la question au sujet des animaux, certains peuvent à priori manger des herbes nocives.
Voilà un truc qui date de nos arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grands-mères, et qui va sans doute intéresser mon voisin qui a justement du fusain dans son pré:

Fusain, ou bonnet de prêtre, evonymus. vertus. Son fruit et ses feuilles sont un poison mortel aux brebis et aux chèvres qui en mangent, à moins qu'elles soient purgées par haut et par bas. Si un homme avale trois ou quatre de ses fruits, il en est purgé par le vomissement et par les selles. Ce même fruit répandu sur la tête, réduit en poudre, tue les poux et les lentes; il guérit la gratelle, étant appliqué extérieurement en décoction; comme aussi la gale des chiens et des chevaux, étant bouilli en fort vinaigre. On l'appelle Bonnet de prêtre , parce qu'il a une figure à quatre angles comme un bonnet carré.
Autre vertus intéressantes:
...que la poudre au décoction de ses grains, quand on s'en lave la tête, rend les cheveux blonds, ôte la crasse et fait mourrir les poux...




Go to the top of the page
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 01/10/2014 - 01:15